Les chaînes marocaines excluent la langue Amazighe lors de la sensibilisation sur le Coronavirus

Au Maroc, les chaînes de télévision publiques ont complètement ignoré la langue Amazighe, langue officielle et langue maternelle de millions de marocains lors de leur campagne de sensibilisation sur le coronavirus. Et pourtant, ces chaînes sont subventionnées par le peuple via la « contribution à l’audiovisuel public ».

Les chaînes publiques ont consacré un espace important dans leur programmation à la sensibilisation des Marocains sur la nécessité de respecter les consignes à observer émises par les autorités, mais uniquement en Arabe classique et en Français, excluant ainsi un large pan de la société qui ne maîtrise pas ces deux langues, notamment que ces deux langues ne font pas partie des langues maternelles des marocains.

A noter que dimanche dernier, la chaîne 2M a diffusé une émission de 90 minutes sur la pandémie en arabe classique et en français ignorant complètement la langue Amazighe.

Cette exclusion irresponsable et injustifiée a suscité un tollé auprès des Amazighs sur les réseaux sociaux qui se sont indignés face à cette discrimination envers une large partie de la population qui ne parle ni l’Arabe classique ni le Français.

Abdellah Badou, président du réseau amazigh pour la citoyenneté, a indiqué que « le traitement réservé par les médias à la pandémie du coronavirus révèle un grave problème dans la relation des chaînes publiques avec l’ensemble les différentes composantes de de la société », estimant que les spots de sensibilisation sont censés s’adresser à tous.

Le militant amazigh se demande combien de citoyens parlent le français au Maroc pour que leur soit réservé un grand espace dans la campagne de sensibilisation alors que le dialecte marocain et la langue Amazighe sont les plus répandus,

  • 206
    Partages